Des mesures concrètes en faveur des ménages

C’est après-midi, j’ai voté le projet de loi de finances rectificative pour 2014. Il contient des mesures concrètes en faveur des ménages

 

Réduction de l’impôt sur le revenu pour les ménages les plus modestes. Cette mesure s’appliquera dès septembre 2014 (sur les revenus de 2013). Elle bénéficiera à 3,7 millions de ménages et permettra à 1,9 millions de foyers de ne plus être soumis à l’impôt. Concrètement, pour ces ménages, l’impôt sera réduit de 350€ pour un célibataire et de 700€ pour un couple. Cette réduction de l’imposition concernera les français modestes, aussi bien retraités que salariés, sous critère de revenu.

Pour exemple, un salarié célibataire au SMIC verra son impôt totalement annulé. Un couple de salariés avec deux enfants et un salaire brut d’environ 3 600€ par mois (à deux) verra son impôt annulé, alors qu’il est actuellement d’environ 700 €. Un couple de retraités percevant chacun une pension de 1 200 € verra son impôt passer d’environ 1000 € à environ 300 €.

Au total, cela représente 1,16 milliard d’euros de pouvoir d’achat supplémentaire.

Exonération de la taxe d’habitation et diminution de la contribution à l’audiovisuel public pour les personnes âgées les plus modestes ou pour les veufs qui en ont déjà bénéficié en 2013. Ce sont 240 000 personnes qui bénéficieront de cette réduction d’impôt pour un montant moyen de 365€.

 

J’ai pleinement conscience du caractère encore insuffisant de ces mesures mais elles ont le mérite d’exister et d’aller dans le bon sens.

En France, il est de coutume de ne parler que des mauvaises nouvelles. Il n’est pas interdit de faire preuve d’un peu d’optimisme surtout quand celui-ci repose sur une réalité tangible.