Ma question au gouvernement suite aux attentats perpétués à Boston

Mes chers collègues,

Ma question s’adresse à Monsieur le Ministre de l’intérieur.

Monsieur le Ministre,

La ville de Boston vient d’être frappée, comme chacun le sait, par plusieurs explosions dont le caractère criminel ne fait pas de doute.

Profitant du rassemblement occasionné par le célèbre marathon de cette ville, une foule pacifique a été frappée aveuglément, provoquant morts et blessés au point que certains médecins présents sur le terrain ont pu parler de scène de guerre.

Vous me permettrez d’exprimer en mon nom, mais aussi, j’en suis certain, au nom de toute la représentation nationale notre sentiment d’horreur, notre soutien et notre totale solidarité avec le peuple américain, les blessés et les familles des victimes.

Cet attentat n’est ni revendiqué, ni à ce stade élucidé. Il nous rappelle, s’il en était besoin, l’instabilité du monde, la folie des passions et la nécessité dans laquelle se trouvent les démocraties de se protéger et de protéger leurs concitoyens.

Nous mesurons la qualité du travail fourni par les services de sécurité notamment dans le cadre du plan Vigipirate, plan renforcé depuis le lancement de l’opération Serval.

La France est engagée au Mali, avec l’accord de la communauté internationale et l’aide des pays africains. Elle l’est dans le but de prévenir une percée islamiste radicale de nature à déstabiliser le pays tout entier ainsi qu’une part significative du continent africain.

Comme toutes les démocraties, notre pays est aujourd’hui particulièrement exposé aux actions terroristes de toute nature et de toute sorte.

Monsieur le Ministre, ma question est simple.

Quelle est votre analyse de la situation ?

Quelles mesures avez-vous prises afin de prévenir de la meilleure des manières tout risque d’attentat contre les personnes et les biens sur notre sol en métropole comme dans les Outre-Mer?