Réforme territoriale : une ambition pour la France, une chance pour la Normandie

 

Communiqué de presse des députés socialistes de Basse-Normandie

Réforme territoriale : une ambition pour la France, une chance pour la Normandie

Mardi 3 juin 2014   

Le mardi 3 juin, le Président de la République a présenté son projet de nouvelle architecture territoriale pour notre pays. En passant de vingt-deux à quatorze régions, la France s’engage sur la voie de la modernisation indispensable à son redressement. En présentant cette réforme, le Président de la République affirme sa vision pour les territoires de demain : simplification, clarification et ambition.

 

Aujourd’hui, notre organisation territoriale est trop complexe. Nos concitoyens souhaitent une meilleure lisibilité de l’action publique : c’est la condition sine qua non de sa compréhension et de son efficacité. Ce mouvement de modernisation de l’architecture territoriale de la République renforcera le rôle des régions, des intercommunalités et redéfinira le rôle des conseils généraux, dans la perspective de leur suppression en 2020.

 

Après son examen au Parlement, la nouvelle carte régionale entrera en vigueur au 1er janvier 2016 et sera accompagnée d’une simplification et d’une clarification des compétences. Développement économique, formation professionnelle, mobilité, aménagement du territoire et transition énergétique : les futures régions feront face aux enjeux et mutations socio-économiques du 21ème siècle et prépareront l’avenir de nos territoires.

 

La réforme territoriale transformera en profondeur le visage de la France et de ses régions. En Normandie, depuis des décennies, le débat sur la réunification est passionné. Nombre de Bas et Haut-Normands souhaitent et espèrent le rapprochement des deux régions normandes. Le processus est déjà engagé chez les acteurs de la société civile, du monde économique et de la recherche, avec la création d’un Comité régional du Tourisme, de la Chambre régionale d’Agriculture de Normandie (CRAN) ou du Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES) interrégional Normandie Université. 

 

En dépit des coopérations déjà mises en œuvre entre les régions Basse et Haute-Normandie par les majorités régionales actuelles, que Philippe Duron avait engagées dès son élection en 2004 à la présidence du Conseil régional de Basse-Normandie et que Laurent Beauvais a poursuivies, aucun Gouvernement n’avait eu le courage de porter et réaliser cette réforme essentielle pour le devenir de nos territoires. La réunification de la Normandie verra l’aboutissement d’une bataille menée depuis plusieurs années par les élus socialistes de notre région, accompagnés par Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur et élu bas-normand. Demain, la réunification de la Normandie sera donc une réalité grâce à l’action et à la volonté du Président de la République et du Gouvernement.  

 

 

Nos liens historiques, économiques et géographiques avec la Haute-Normandie seront une force pour relever ensemble les défis auxquels nous serons confrontés à l'avenir. Unie, la Normandie sera plus forte économiquement, avec des services publics de qualité et de proximité et sera plus compétitive en matière d’emploi. Sa façade maritime, son tissu industriel, sa ruralité innovante et le rayonnement de son secteur agro-alimentaire sont autant d’atouts pour faire vivre et entendre la voix de la Normandie en France et en Europe.

 

Membres de la majorité présidentielle, soutenant la volonté réformatrice du Président de la République et du Gouvernement et attachés à la réunification de la Normandie, nous prendrons notre part pour défendre, dès le mois de juillet au Parlement, cette réforme ambitieuse pour l’avenir de la France et de nos régions.

 

                                                                                              Stéphane TRAVERT

Député de la Manche

 

Laurence DUMONT

Députée du Calvados

 

Philippe DURON

Député du Calvados

 

Yves GOASDOUE

Député de l’Orne

 

Geneviève GOSSELIN-FLEURY

Députée de la Manche

 

Joaquim PUEYO

Député de l’Orne

 

Clotilde VALTER

Députée du Calvados